Chapitre 7 : de niveau 1 à niveau 4

Janvier 2008 – Mars 2008

Le 29 janvier 2008, un jour après avoir visité ce qui allait devenir mon nouveau chez-moi, j’ai passé l’examen écrit du premier niveau de néerlandais, à Turnhout. J’avais passé l’examen oral une semaine plus tôt et j’avais l’impression que tout s’était bien passé.

Lire la suite

Néerlandais ou Français, qui sont les plus sportifs ?

Comme je l’ai déjà dit dans un billet précédent, je n’ai jamais été sportive et pourtant, me voilà à présent embarquée dans diverses activités sportives. Et même si je suis loin d’avoir du talent, je vois bien l’effet produit : la production d’endorphines, les muscles qui se développent tout doucement, les vêtements qui sont plus faciles à enfiler et la rencontre de nouvelles personnes.

Il me semble surtout qu’ici, aux Pays-Bas, la pratique du sport est plus développée qu’en France. En faisant un screening rapide de mes collègues, au moins trois quarts d’entre eux font ou ont fait du sport en club ou dans une association sportive. Alors, j’ai fait quelques recherches pour savoir ce qu’il en était réellement.

Lire la suite

Challenges pour 2016

Quelques défis que je me lance en 2016 :

  1. Apprendre le violon :

    Oui, je sais, je ne suis plus toute jeune, mais j’espère pouvoir arriver à sortir un son convenable de cet instrument d’ici la fin de l’année ! Pour info, je touche un peu à la guitare et au clavier à mes heures perdues, donc la lecture de partitions n’a pas vraiment de secrets pour moi. Le challenge sera plutôt de ne pas casser les oreilles de Dropjes avec des grincements et miaulements… Enfin, la leçon n°1 est prévue le 9 janvier, affaire à suivre…

  2. Courir le plus de km possible à l’événement Wings For Life :

    C’est une course à pied pour la bonne cause le 8 mai 2016 et le principe est de faire autant de kilomètres que possible avant que la « catching-car » ne nous rattrape ! Une idée lancée par un collègue début août et je me suis dit « Pourquoi pas ! » Après quelques petits entraînements toute seule dans la campagne chez moi, j’ai tenté un entraînement avec un groupe de collègues… et je l’ai terminé sur les rotules ! Je ne savais pas qu’ils avaient déjà tous couru des courses de 10 km minimum… ! Cinq mois plus tard, je vois le progrès et j’arrive maintenant à survivre nos entraînements collectifs ! Allez, plus que quatre mois avant la course !

  3. Faire l’ascension du Mont Ventoux à vélo avec Dropjes et une bande DSCF4799_1de collègues :

    J’ai un vélo de course depuis un an et demi et avant que mes collègues ne proposent ce défi en octobre dernier, j’avais dû faire une cinquantaine de km dessus… Vu le prix du vélo, je vais tenter de le rentabiliser cette année ! Et quoi de mieux pour ça que de se porter volontaire pour grimper le Mont Ventoux en compagnie de coureurs cyclistes amateurs ??? (Suis-je tombée sur la tête ???)

  4. DSCF5176_1Gagner un match de tennis en double pendant un tournoi :

    Cela fait 5 ans que je suis inscrite à un club de tennis près de chez moi, mais je ne m’y suis mise sérieusement qu’à l’automne 2014. Et comme je ne suis pas sportive à la base, ça met du temps à rentrer, la technique d’utilisation d’une raquette, les réflexes et la stratégie de jeu… Enfin, il est temps de se lancer !

  5. Perdre quelques kilos (ceux qui se sont accumulés depuis que j’habite aux Pays-Bas…) ; ça m’aidera aussi pour atteindre le sommet du Mont Ventoux, je crois !

  6. Ecrire au moins 4 billets par mois sur ce blog :

    En élargissant le spectre de mon blog, j’espère rester motivée pour l’écriture régulière de billets. Le fait de ne plus les traduire en néerlandais devrait me faire gagner du temps. Le thème des Pays-Bas sera toujours présent puisque toutes mes activités se font dans mon pays d’accueil, entourée par une majorité de Néerlandais(es).

En lisant cette liste, on pourrait croire que je suis sportive, mais ne vous y méprenez pas! J’ai toujours été nulle en sport ! A force de volonté et d’entraînement, je progresse à mon rythme.

En tout cas, rien d’impossible dans cette liste, je vous donne rendez-vous pour le bilan en fin d’année !

Bonne année 2016 !

Je vous souhaite à tous une très bonne année 2016 avec beaucoup de bonheur, de chance et de santé !

Toutes mes excuses pour ces cinq mois sans donner de mes nouvelles mais je ne savais plus trop comment concilier ce blog avec les nombreuses activités mangeuses de temps que je pratique ! Et puis, l’objectif premier que je m’étais fixée de me consacrer seulement aux Pays-Bas ne me donne finalement pas assez de sujets de conversation…

Bref, me revoilà en 2016 avec quelques changements d’objectifs par rapport à mon blog initial et surtout, j’abandonne la version néerlandaise. J’espère ainsi retrouver ma motivation car je n’aurai plus à raconter trois fois la même histoire :-p

Désolée pour mes lecteurs néerlandophones, j’espère que vous pourrez suivre la suite de mes aventures en anglais ou en français !

Je termine ce post avec les stars du nouvel an néerlandais : les « oliebollen », des espèces de beignets fourrés ou non au raisins secs et les « appelbollen », des beignets contenant des morceaux de pommes. On pourrait traduire « oliebol » par boule d’huile et effectivement, il suffit d’en prendre une dans ses mains pour comprendre…

DSCF5074_1

Appelbol à gauche et oliebol à droite

Chaque année, il existe même un classement des boulangeries qui produisent les meilleurs oliebollen et il n’est pas rare de voir de longues files d’attente devant les boulangeries et stands d’oliebollen le 31 décembre ! Ils se vendent par dizaines et sont principalement consommés le 31 décembre et le 1er janvier, mais on les voit déjà apparaître juste après Noël dans des petits stands sur les places de marché ou près des gares et tout le long de l’année, lors des fêtes foraines.

Certains courageux les préparent eux-mêmes au risque de transformer leur cuisine en friterie… et d’en garder l’odeur quelques jours…

Bon appétit ! Smakelijk ! (prononcer « smaqueulik »)