Chapitre 9 : Pays-Bas, me voilà !

Résumé des chapitres précédents :

Fin janvier 2008, 4 mois après avoir commencé à travailler aux Pays-Bas et après avoir hésité sur le pays qui allait m’accueillir, je me suis finalement décidée à louer un appartement à Eindhoven, aux Pays-Bas (voir chapitre 6). J’allais enfin pouvoir quitter ma petite chambre étudiante de Belgique ! Mais en attendant ce déménagement, il me fallait faire la navette entre Weert (la ville néerlandaise dans laquelle je travaillais) et Turnhout (la ville belge dans laquelle je logeais) presque quotidiennement avec ma 205 en fin de vie…

Mars 2008

Les semaines suivant la remise des clefs ont été parsemées de transferts de cartons d’un appartement à l’autre, d’achat de mobilier de base et de préparation de mon appartement, entre les diverses pannes de batterie et autres problèmes de ma voiture. Autant dire que mes jours de congé s’envolaient par poignées ces jours-là !

A la fin du mois de mars, j’ai profité d’un week-end prolongé chez mes parents pour me désinscrire de la liste d’habitants de la ville de mes parents. Ça y est, je n’habitais officiellement plus en France ! Ce fut par la même occasion le dernier grand voyage de ma petite Peugeot 205… Deux jours plus tard, alors que j’avais passé une bonne heure à tenter d’y faire rentrer toutes mes affaires avec l’aide des colocataires et que le moment de mon départ avait sonné, elle a tout simplement refusé de démarrer !

Après un petit périple de deux heures en bus et train pour arriver à Eindhoven, j’ai loué une voiture afin de pouvoir terminer ce déménagement. Cette fois, sans l’aide de mes colocataires (tous au travail…), j’ai dû transférer toutes mes affaires d’une voiture à l’autre et faire le voyage jusqu’à Eindhoven pour remplir mon appartement.

Le lendemain, après un détour par la case « garage Peugeot de Turnhout » pour demander si je pouvais leur revendre ma voiture, j’ai rendu ma voiture de location et ai utilisé mes derniers euros pour acheter un abonnement de train pour le trajet Eindhoven – Weert et un vélo d’occasion.

Et ce vélo, il m’a fallu du temps pour le trouver ! On pourrait s’attendre aux Pays-Bas à trouver un magasin de vélos dans chaque rue, mais non ! En plus, je ne connaissais pas du tout Eindhoven et n’avais aucune idée où chercher. Avec l’aide de quelques passants, j’ai fini par trouver un magasin de vélos. Les modèles présentés en vitrine étaient bien trop chers pour ma modeste bourse-de-fin-de-mois-ayant-trop-dépensé-pour-une-vieille-voiture et j’espérais que les modèles d’occasion seraient plus dans mes prix. Eh bien, pas les modèles de seconde main, qui comptaient encore trop de chiffres à mon goût… J’ai donc demandé au vendeur s’ils n’avaient pas de vélos d’occasion encore moins cher et on m’a emmenée dans une petite cour intérieure.

5 ou 6 vélos y étaient alignés avec des étiquettes montrant des prix à deux chiffres. Enfin ! Par contre, on voyait au premier coup d’oeil que les vélos avaient bien vécu… Rouille, pièces manquantes, le point positif, c’est qu’ils ne risquaient plus de se faire voler ! Parmi ces tas de ferraille, j’ai choisi un vélo dame pas trop rouillé avec lampes pour 75 € et l’ai ramené à mon appartement, sans rouler dessus. Je n’allais quand même pas me mettre la honte devant tout le monde en plein milieu d’Eindhoven !

IMG_3694

Une fois dans le sous-sol de mon immeuble, m’appuyant sur le mur, je suis montée sur le vélo pour voir si la hauteur était bonne. J’arrivais aux pédales sans problèmes et le guidon m’avait aussi l’air à une bonne hauteur. Suffisant pour les prochains jours. Il ne me restait plus qu’à le ramener à Weert et le laisser là-bas sur le parking pour vélos à côté de la gare.

Après un dernier nettoyage de ma chambre de Turnhout, j’ai rendu les clefs et suis retournée en bus et train à Eindhoven. Le garage de Turnhout avait racheté ma voiture pour 200 € et me voilà prête à commencer ma vie de Française exportée aux Pays-Bas, avec en prime, l’usage du train et du vélo pour aller travailler, comme le font des milliers de Néerlandais chaque jour !

Publicités

7 réflexions sur “Chapitre 9 : Pays-Bas, me voilà !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s