A bicyclette…

Je vous ai pas mal parlé de vélo ces derniers temps alors je continue sur la lancée !

Avant d’habiter aux Pays-Bas, j’avais déjà goûté aux joies de la conduite automobile en présence de cyclistes. Eh oui, dans la région de Turnhout, en Belgique flamande, la bicyclette est aussi un moyen de locomotion très prisé.

Mon maître de stage (Wallon) m’avait prévenue dès le premier jour : « Fais très attention aux cyclistes ! Dans un accident avec un cycliste, l’automobiliste est toujours responsable à 100%. A moins que tu réussisses à prouver qu’il se soit volontairement jeté sous tes roues… » avait-il ajouté avec un sourire en coin.

Sa remarque est restée gravée dans ma mémoire et en y regardant de plus près, c’est la même histoire aux Pays-Bas. Les cyclistes sont les rois sur la route et ils en sont bien conscients ! En fait, je dois vous avouer que j’ai tendance à insulter certains cyclistes lorsque je suis au volant de ma voiture et certains automobilistes lorsque je roule à vélo. C’est aussi pour ça que j’apprécie tout particulièrement les pistes cyclables bien séparées de la chaussée. L’instinct de survie, probablement !

En tout cas, je me souviens de ma surprise la première fois que j’ai vu des hordes de collégiens et lycéens à vélo sur les pistes cyclables. Du bus qui m’emmenait de Turnhout vers mon lieu de stage, je les regardais s’amasser en troupeaux devant les feus rouges pour vélos, puis traverser le carrefour un peu n’importe comment quand leur feu était passé au vert.

Eh bien, c’est la même histoire aux Pays-Bas, vers 8h30 le matin, les pistes cyclables sont prises d’assaut par des adolescents, par rangées de 3 ou 4 (comment ils font pour tous tenir sur la largeur de la piste ?) et gare à celui ou celle (moi !) qui vient à vélo en sens inverse ! Ils ne me voient qu’au dernier moment tellement ils sont absorbés dans leur conversation avec leurs camarades et manquent souvent de me renverser. Car moi, en tant qu’allochtone, j’ai un peu moins d’équilibre qu’eux sur un deux-roues !

Je les vois aussi roulant d’une main, envoyant sms ou WhatsApp de l’autre. Et pas que les plus jeunes ! Les étudiants, on les reconnaît facilement le vendredi soir avec leurs caisses de bière : une sur le guidon, une deuxième sur le porte-bagage et une troisième sur la barre transversale, maintenue d’une main… Sans oublier les sacs de provisions accrochés de chaque côté du guidon !

Et le porte-bagage ne sert pas qu’à transporter des bagages ! Ici, les jeunes s’en servent aussi comme siège passager et on en croise régulièrement, assis en amazone sur cette armature métallique. Bien que ce soit plus rare, j’ai aussi vu des dames roulant à vélo sous un parapluie. Quelque chose que je ne ferais pas de bon coeur, moi qui préfère avoir mes deux mains sur le guidon.

Il faut dire que les Néerlandais apprennent très tôt à rouler à vélo et il n’est pas rare de voir de petits bouts de chou de 3 ans manœuvrer une version miniature de bicyclette ! En zigzaguant un peu, certes, mais sans petites roues à l’arrière ! Je ne sais pas à quel âge vous avez appris à rouler à vélo, mais moi, j’ai fait ma première tentative sans petites roues le jour de mes 6 ans !

Côté vélos en circulation, les plus courants sont les vélos de ville. Ils peuvent être agrémentés d’un panier accroché au guidon ou de sacoches attachées au porte-bagage. Les parents peuvent transporter leurs jeunes enfants dans des sièges adaptés sur le vélo ou dans une petite remorque tractée par leur vélo. Les vélos de course et les V.T.T. ne sont pas trop utilisés pour les trajets de tous les jours. Par contre, au-dessus d’un certain âge, on rencontre de plus en plus de personnes équipées d’un « e-bike », un vélo électrique. Et on s’en rend surtout compte lorsqu’on doit faire quelques efforts en montée (oui, oui, les routes ne sont pas parfaitement plates, surtout celles qui conduisent à un pont 😀 !) et qu’on se fait dépasser par un sénior pédalant gaiement et tout frais, nous regardant en souriant…

D’ailleurs, certaines pistes cyclables sont aussi autorisées aux deux-roues motorisés, à la condition qu’ils ne dépassent pas les 30 km/h en ville et 40 km/h hors agglomération. Heureusement, on n’en croise pas très souvent, ici à Weert !

Autre curiosité : les parkings pour vélos. La première fois que j’ai vu autant de vélos amassés en un endroit, c’était à la gare de Tilburg, lorsque j’y suis allée en février 2008 pour la cavalcade du carnaval.

IMG_3476_Gare de Tilburg_1

Parking pour vélos à la gare de Tilburg

Impressionnant, non ? Et on retrouve ça près de chaque gare, établissement scolaire et lieu de fête des Pays-Bas.

Ah oui bien sûr, il faut pouvoir le retrouver, son vélo, au milieu de tous les autres ! Surtout après une soirée bien arrosée ! L’autre possibilité étant de rentrer chez soi en utilisant un autre moyen de transport et de revenir chercher son vélo le lendemain !

Terminons avec quelques chiffres glanés sur le web :

  • Les Pays-Bas compteraient 18 millions de vélos en circulation. Sachant qu’environ 13,5 millions de Néerlandais possèdent un ou plusieurs vélos, soit 84% de la population, cela revient à une moyenne de 1,3 vélo par habitant en 2015.
  • Le prix moyen dépensé pour un vélo en 2014 était de 844 € !
  • Les cyclistes roulent à une vitesse moyenne de 15 à 18 km/h.
  • Les Pays-Bas comptent 35 000 km de piste cyclable (fietspad) et 4 700 km de bandes cyclables (fietsstroken). Pour comparaison, la France comptait 8 660 de voies cyclables tous types confondus en 2010, avec l’intention d’en construire à peu près 18 000 km de plus dans les années à venir.

(Oui, oui, je sais, la France est un peu moins plate que les Pays-Bas ! :-p )

Détail intéressant trouvé sur Wikipedia : aux Pays-Bas, en 2008, la moyenne du nombre de km parcourus par personne et par an était de 848 km (contre 75 km en France) ! Voyons si moi aussi, j’arrive à ces chiffres ! 😉

Sources : http://www.fietsersbond.nl/ et Wikipedia https://fr.wikipedia.org/wiki/Bicyclette#/media/File:V%C3%A9loKilom%C3%A8tresParcourusUE.jpg

Publicités

17 réflexions sur “A bicyclette…

  1. A Amsterdam idem les vélos sont rois. Nous étions a pied set il fallait faire attention!!!
    Et oui les Pays bas ne sont pas tout plat; pas evident et crevant parfois.
    Je possede un vélo néerlandais près de Lyon ramene en voiture; il est mega lourd! mais tres agréable.

    Aimé par 1 personne

  2. J’envie beaucoup les néerlandais avec leur mode de vie à vélo que j’ai un peu touché du doigt lors de mon cyclo-tour à l’été 2014… Au Québec, ce sont les autos qui sont reines et même si nous avons quelques pistes cyclables, ce n’est rien comparé aux Pays-Bas ou même la France ou la Belgique ou l’Allemagne… Bref, vivement qu’on déménage ! ;-p
    Bon vélo à toi !! 😉

    Aimé par 1 personne

    • Merci! J’imagine qu’au Québec, l’état des routes en hiver et les températures en-dessous de 0°C pendant 6 mois ne doivent pas trop aider non plus! Je vois déjà chez nous quand ça gèle et que les pistes cyclables ne sont pas dégagées à quel point c’est difficile de rouler à vélo. Il existe bien sûr des pneus vélo spéciaux pour l’hiver mais très peu de personnes les utilisent chez nous.

      J'aime

  3. I didn’t understand all the content but I love cycling lanes..they are so efficient.In Netherlands I admire these paths that really gives you way to cycle without worrying that other cars might hit you..
    Such a different way when it comes to Kuwait that has zero bicycle lanes.

    Aimé par 1 personne

  4. Qu’est ce que j’ai vu sur un vélo, du côté de Leiden, alors que les personnes pédalaient : un gars qui jouait de la guitare, une échelle à deux travées de bien 4 mètres, une télévision genre cathodique, à grand écran, un tapis enroulé en travers du porte-bagages, une plaque entière de contreplaqué, sur une pédale, un vélo en travers sur le porte-bagages, un sapin de Noël, monumental …

    Aimé par 1 personne

    • Faut venir voir dans le sud est du pays, là où il y a des collines et le point culminant des Pays-Bas à 322 m d’altitude! 🙂 Bon, j’avoue, le reste du pays est vraiment très plat… mais comme je le dis dans l’article, on a aussi quelques dénivelés, surtout au niveau des ponts (et ils sont nombreux) qui passent au-dessus des canaux, rivières et autoroutes. Ok, ça n’a rien à voir avec un chemin de montagne, mais bon, on s’en contente!

      Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s