Chapitre 7 : de niveau 1 à niveau 4

Janvier 2008 – Mars 2008

Le 29 janvier 2008, un jour après avoir visité ce qui allait devenir mon nouveau chez-moi, j’ai passé l’examen écrit du premier niveau de néerlandais, à Turnhout. J’avais passé l’examen oral une semaine plus tôt et j’avais l’impression que tout s’était bien passé.

Lire la suite

Publicités

Een grote Grolsch, alstublieft!

Dans la continuité du dernier billet, je vous propose aujourd’hui un article sur quelques challenges de la langue néerlandaise.

En effet, ma compréhension orale s’est développée à force d’écouter mes collègues parler en néerlandais et avec la télé, mais j’avais plus de mal à m’exprimer dans la langue, surtout à l’oral. A l’écrit, on peut utiliser un dictionnaire, l’internet pour vérifier la grammaire ou l’ordre des mots dans une phrase… Quand on parle, on n’a pas le temps de trop réfléchir à tout ça si on ne veut pas faire fuir notre interlocuteur ! Mais surtout, je voulais former des sons parfaits et ça, c’est pas possible du premier coup, pas plus en néerlandais que dans les autres langues !

La plupart des sons néerlandais sont identiques aux sons français ou en sont très proches, mais une poignée d’entre eux sont très différents, comme le g qui se prononce différemment suivant le lieu géographique.

Lire la suite

Chapitre 5 : Décryptage du néerlandais

Novembre 2007

Mon premier mois au travail était passé, ma première paye avait été versée sur mon compte en banque français (à défaut d’avoir un compte néerlandais), les cours de néerlandais continuaient et je n’en manquais pas un seul. Deux fois par semaine, le mardi et le jeudi soir, je suivais ces cours dans une école de Turnhout pendant deux heures et demie. Les leçons étaient construites autour d’un ou de plusieurs thèmes avec un ou plusieurs points de grammaire, du nouveau vocabulaire, et au fur et à mesure qu’on apprenait de nouveaux verbes, de la conjugaison. Encore une fois, aucun problème pour moi, tout ce qui est de la grammaire et de l’écrit, c’était intégré en moins de deux, surtout vu le tempo des leçons (voir chapitre 3 : Premiers cours de néerlandais) ! Par-contre, la compréhension orale était un peu plus laborieuse.

Lire la suite

Chapitre 3 : Premiers cours de néerlandais

J’ai commencé à prendre des cours de néerlandais en septembre 2007, trois semaines avant de commencer à travailler. Comme j’étais encore étudiante, l’argent ne coulait pas à flots (loin de là, même !) et j’étais donc rarement dans le positif. Les cours proposés par la ville de Turnhout (Belgique) étaient bon marché, donc accessibles pour ma bourse. Pour pouvoir m’y inscrire, j’avais dû passer un petit test de QI avec des suites logiques (de chiffres et de symboles) à compléter. J’avais fait deux fautes sur la centaine de questions, donc j’avais passé le test haut la main ! Il ne me restait plus qu’à remplir un formulaire et rendez-vous était pris pour la première leçon, avec le nom du cahier d’exercices à acheter. J’ai demandé s’il n’était pas possible de commencer à un niveau supérieur mais on m’a répondu que non, tout le monde doit passer le niveau 1. Heureusement, un des étudiants habitant ma résidence s’était inscrit en même temps que moi, on allait s’ennuyer à deux !

Lire la suite